La santé et la météo

La santé et la météo

La santé et la météo

Nous vivons dans un monde qui exerce sur nous de multiples influences. C'est ainsi, par exemple, que le temps qu'il fait peut modifier notre comportement. Une étude du professeur Earl Sargent de l'Université de Tulsa, dans l'Oklahoma, révèle à ce sujet des faits intéressants.

La santé et la météo

D'une façon générale, les gens se sentent bien lorsqu'on prévoit du beau temps. Les belles journées ensoleillées provoquent un sentiment de bien-être. Par contre, les journées maussades et pluvieuses engendrent des états dépressifs. Le simple fait d'émettre une prévision météorologique suffit souvent à provoquer ces états.

Le temps qu'il fait exerce évidemment une action marquée sur l'organisme. Selon les observations du professeur Sargent, plus de gens tombent malades et subissent des accidents à l'approche d'un temps froid. Il semble également qu'il se commet plus de crimes par temps chaud et humide.

D'autre part, il a été établi que le travail intellectuel et manuel est plus productif au printemps et en été. C'est en hiver que le rendement est à son point le plus bas.

Une question de culture et de physiologie

Il est certain que la réaction dépressive que connaissent plusieurs personnes lorsqu'il pleut, n'est pas universellement partagée. Le cultivateur, par exemple, dont les terres ont besoin d'eau, s'en réjouira. La même réaction se rencontrera chez les gens qui vivent dans des endroits où il pleut très peu souvent. Il y a donc là un facteur culturel important.

Mais nos réactions en face du temps ont aussi des facteurs physiologiques. Dans le cas du rendement supérieur des travailleurs au printemps et en été, le phénomène peut s'expliquer par le fait que les gens sont généralement moins carencés durant ces saisons. Au printemps, les gens commencent à prendre plus de soleil, particulièrement aux États-Unis où l'hiver dure moins longtemps que le nôtre. Durant ces saisons, on manque aussi plus de légumes et de fruits frais. L'organisme, de toute évidence, en tire profit ; la santé est meilleure.

Les douleurs arthritiques et l'humidité

On constate souvent que les douleurs arthritiques et rhumatismales sont plus marquées par temps humide que par temps sec. Ici encore l'explication est d'ordre physiologique. Par temps sec, la peau transpire plus. L'air sec contribue à activer la transpiration en asséchant pour ainsi dire la peau. Par temps humide, l'air est plus ou moins saturé de vapeur d'eau et ne peut pas contribuer à soutirer la transpiration. Ce faisant, le corps est alors privé d'un moyen important de désintoxication. Les déchets demeurent en plus grande quantité dans nos tissus et les douleurs arthritiques et rhumatismales se font sentir davantage.

La médecine alternative et naturelle peut vous aider. En effet, la nature regorge de trésor pour soutenir votre humeur et vous guérir. C’est le cas pour l'huile de poisson. L’oméga-3 bio-disponible contenu dans l’huile de poissons, améliore l’état mental, le bien-être et l’humeur, tout en contribuant à combattre la déprime saisonnière, la mélancolie, l‘instabilité émotionnelle et la déprime post-partum.

Vous pouvez également faire une cure de 21 jours pour nettoyer votre organisme et éviter l'accumulation de déchets dans votre corps.

Que peut-on conclure de tout ceci ? Simplement qu'un individu qui se tient en bonne santé est moins influencé par les changements météorologiques. 
 

29 juin 2020