Qu’est-ce que la carnitine ?

Qu’est-ce que la carnitine ?

Qu’est-ce que la carnitine ?

Nos aliments sont constitués de trois grands types de macronutriments : les glucides, les lipides et les protides. Ces derniers, mieux connus sous l’appellation de protéines, sont très présents dans les viandes rouges, les produits laitiers, les légumineuses et les céréales entières.

Les acides aminés sont les plus petits constituants des protéines et se regroupent en chaînes de longueur variable. La carnitine est l’un d’entre eux. Le marché offre essentiellement deux sources de carnitine : la L-carnitine tartrate (LCLT) qui est hydrosoluble (à consommer de préférence avant les repas) et l’acétyl-L-carnitine (ALCAR) qui est liposoluble (à prendre avec les aliments).

Considéré par plusieurs comme un nutriment du cerveau et du système nerveux, elle est utilisée, dans le milieu médical, pour traiter différentes affections du cœur (angine de poitrine, insuffisance cardiaque, cardiomyopathie, suite à un infarctus du myocarde, etc.).

Sur le plan sportif, on emploie la carnitine pour ses propriétés diverses :

  • Augmente la capacité du corps à fournir un effort physique;
  • Rend rapidement disponible une production d’énergie à l’effort;
  • Diminue le stress musculaire durant un entraînement intensif;
  • Stimule la récupération musculaire après l’entraînement.

La carnitine joue un rôle primordial dans la fabrication d’énergie. C’est dans le domaine cellulaire que cet acide aminé active la production d’énergie dans les mitochondries. La carnitine est donc essentielle au bon fonctionnement de tous les muscles, tant les muscles dits volontaires (ceux que l’on active par la force de notre volonté) que les muscles dits involontaires (qui fonctionnent de façon autonome, comme le cœur).

Notre corps fabrique de la carnitine à partir de deux acides aminés bien connus : la lysine, présente dans les céréales et la méthionine que l’on retrouve dans le bœuf, le poisson et les produits laitiers.

Cependant, la carnitine n’est pas le seul acide aminé à être utile pour notre musculature. La glutamine, celle-là même qui sert à l’élaboration de la glucosamine et qui soutient la réparation des cartilages et des tendons, améliore la récupération après l’exercice, tout en augmentant le niveau d’énergie pendant l’entraînement.

La taurine, elle, est reconnue pour améliorer la performance physique et faciliter la concentration.

En conclusion, plusieurs acides aminés complémentaires valent mieux qu’un. Informez-vous auprès de nos conseillers en boutique. Ils sauront vous recommander la combinaison qui vous convient.

23 avril 2015
Commentaires